Ecouter

Suite pour violoncelle n ° 6 en ré majeur, BWV 1012 - Bach, perf. par Colin Carr [HD]

<< Œuvre de musique classique précédente Prochaine œuvre de musique classique >>
Compositeur:
Jean-Sébastien Bach
Interprète:
Colin Carr
La source:
Isabella Stewart Gardner Museum, Boston
Licence:
CC BY-NC-ND 2.0
Vues:
3335

Télécharger le morceau de musique classique comme : mp3  
Ajouter au CD de musique classique / Créer un CD de musique classique "libre"
Ajouter à la playlist

Share Button


Les six suites pour violoncelle seul de Johann Sebastian Bach font partie des compositions solos les plus joués et les plus reconnaissables jamais écrites pour le violoncelle. Ils ont probablement été composés pendant la période 1717--1723, quand Bach a servi de maître de chapelle à Köthen. Le titre du manuscrit d'Anna Magdalena Bach Suites violoncelle solo senza Basso.

Les suites ont été transcrites pour de nombreux instruments, dont le violon, alto, contrebasse, viole de gambe, de la mandoline, piano, marimba, guitare classique, flûte à bec, flûte, basse électrique, cor, saxophone, clarinette basse, basson, trompette, trombone , euphonium, tuba, ukulélé, charango et.

Les suites ont été jouées et enregistrées par de nombreux violoncellistes de renom tels que Jacqueline du Pré, Pablo Casals, János Starker, Pierre Fournier, Paul Tortelier, Mstislav Rostropovitch, Steven Isserlis, Yo-Yo Ma, Mischa Maisky, Daniil Shafran, Anner Bylsma, et Pieter Wispelwey. Ma remporté le Best Instrumental Soliste Grammy Award 1985 pour son album à succès "Six Suites violoncelle seul".

Suite No. 6 in D majeur, BWV 1012

Il est largement admis que la sixième série a été composée spécialement pour un violoncelle piccolo à cinq cordes, un violoncelle plus petit, de la taille d'un violoncelle normale 7/8 qui a une cinquième corde supérieure accordée à E, une quinte au-dessus du haut autrement chaîne. Toutefois, certains disent qu'il n'existe pas de preuve substantielle pour étayer cette affirmation: tout trois des sources informer le joueur qu'il est écrit pour un instrument à cordes de Cinq, seul manuscrit d'Anna Magdalena Bach indique les réglages des chaînes, et les autres sources font pas mentionner tout instrument prévu du tout.

Autres instruments possibles pour la suite comprend un spalla violoncelle da, une version du violoncelle piccolo joué sur l'épaule comme un alto, ainsi qu'un alto avec une cinquième corde accordée à E, appelé pomposa alto. Comme la gamme requise dans cette pièce est très grande, la suite était probablement destinée à un instrument plus grand, mais il est concevable que Bach qui aimait la viola-a pu faire le travail lui-même sur un violoncelle piccolo bras-tenue. Cependant, il est tout aussi probable que au-delà allusion le nombre de chaînes, Bach ne cherche pas un instrument spécifique du tout comme la construction d'instruments au début du 18ème siècle a été très variable.

Violoncellistes souhaitant jouer le morceau sur un moderne rencontrent des difficultés violoncelle à quatre cordes comme ils sont forcés d'utiliser des postes très élevés pour atteindre un grand nombre de notes, si violoncellistes modernes effectuent régulièrement la suite sur l'instrument à 4 cordes. Artistes spécialisés dans la musique ancienne et en utilisant des instruments authentiques utilisent généralement le violoncelle à 5 cordes pour cette suite, y compris Anner Bylsma, Pieter Wispelwey, Jaap ter Linden et Joséphine van Lier. L'approche de Watson Forbes, dans son transcription de cette suite pour alto, était de transposer toute la suite en sol majeur, en évitant "une couleur de ton qui n'est pas très approprié pour ce type de musique" et de faire la plupart des accords originaux jouable sur un instrument à quatre cordes.

Cette suite est écrite sous forme beaucoup plus libre que les autres, contenant plus de mouvements de Cadenza-comme et les passages virtuoses. Il est également le seul des suites qui est en partie notés à la clef Tenor C, qui n'est pas nécessaire pour les autres, car ils ne vont jamais au-dessus de la note G4 (G-dessus du milieu C).

Mstislav Rostropovich a appelé la 6ème suite "une symphonie pour violoncelle seul" et caractérisée sa tonalité en ré majeur comme évoquant joie et de triomphe.
-------------------------------------------------- ---
Le texte ci-dessus est offert avec l'aimable autorisation de Wikipedia, sous licence Creative Commons Attribution-ShareAlike.

Joué par: Colin Carr

Musique par courtoisie et le droit d'auteur de: Isabella Stewart Gardner Museum, Boston
Licence de musique: CC BY-NC-ND 2.0
Site Web: www.gardnermuseum.org

Nous avons effectué des recherches approfondies pour chacune des images et des chansons utilisées sur notre chaîne. Au meilleur de notre connaissance, les licences de droits d'auteur de cette image et cette chanson permettent leur utilisation dans ces circonstances. Si nous avons fait une erreur, et ce n'est pas le cas, s'il vous plaît contactez-nous au contact@hdclassicalmusic.com, et nous allons prendre des mesures immédiates. Aussi, si vous voulez faire des suggestions, contactez-nous à la même adresse :).


Ce projet a été rendu possible par la passion et le travail acharné de milliers de personnes à travers le monde qui ont enregistré des morceaux de musique et par une petite équipe dévouée qui a travaillé dur depuis plus d'un an et demi pour les centraliser et vous les amener. Nous avons besoin de votre soutien pour nous aider à maintenir et à porter notre projet encore plus loin, afin que nous puissions atteindre notre objectif de rendre la musique classique vraiment accessible à tous gratuitement! Read about our values and long-term plan in our mission statement, check out our progress in our global statistics, and please consider supporting us.